SYSTEME

Note d'intention

 

Système s’envisage comme un travail de transpositions. La première, c’est la transposition de l’espace cosmique à l’espace scénique, la seconde, celle du temps infini au temps resserré du plateau. Je souhaite pouvoir y livrer une interprétation des immensités célestes qui nous entourent, et proposer ainsi au spectateur de plonger dans la contemplation d’un système qui réagit à ses propres lois, où l’énergie est déployée et transformée sans cesse. 

 

C’est au sein d’un cycle répétitif que la matière corporelle émerge et se dévoile peu à peu. Comme un jeu infini entre les quatre interprètes, ce déploiement de mouvements devient énergisant et jubilatoire, entre rencontres et séparations, unissons et décalages. Faisant écho aux Radial Courses de Lucinda Childs, Système se perçoit comme un fragment de l’espace-temps, une structure dans laquelle les corps se plongent et se répondent, dans laquelle le poids et la légèreté se complètent pour faire émerger une proposition intime et enivrante.

 

La course des astres devient alors danse des hommes, qui se retrouvent complices et constituent leur propre communauté autour d’un geste commun. Emportés par les enregistrements sonores de l’univers publiés par la NASA en 1992, à la fois nébuleux, harmonieux et énigmatiques, ces corps s’échappent ensuite dans la dimension du vide et des résonances stellaires.

Mais à la question de l’établissement d’un système suit la question de sa propre fin ; après l’exposition d’un module répétitif et l’installation d’une matière surgit le phénomène inverse de sa désagrégation, autrement dit de sa perte puis de son souvenir. Ces corps qui se sont organisés et établis dans un système vont ensuite s’en détacher, provoquant un retournement des situations et du temps, un effondrement, permettant alors une ouverture sur de nouvelles perspectives. 

La fascination pour les immensités célestes a toujours été présente dans l’imaginaire collectif. Mais aujourd’hui, alors que certaines politiques relancent la conquête spatiale et que les programmes privés comme Starlink colonisent l’espace au détriment de la recherche scientifique et du respect de l’environnement, l’humanité semble dépossédée de ce bien universel. Système ouvre ainsi un axe de réflexion sur notre rapport à l’espace, ce lieu commun qui transmute aujourd’hui d’une zone de rêve collectif à une zone de propriété privée.

Antoine Arbeit

Création 2020

Chorégraphie - Antoine Arbeit

Interprétation - Lucie Gemon, Gaspard Charon, Pierre Lison, Elie Tremblay.

Musique (en cours) - NASA Voyager Recordings, Symphonies of the Planets.

Partenaires

Danse Dense - Pôle d'accompagnement pour l'émergence chorégraphique

Accueils studio

La Briqueterie CDCN

Viadanse - CCN de Bourgogne Franche-Comté

                        à Belfort

Théâtre de Vanves

La Friche Artistique - Bensançon

L'Abbaye de Corbigny

Coproductions

Le Dancing CDCN

La Briqueterie CDCN

Le Théâtre de Vanves

Soutiens

DRAC Bourgogne Franche-Comté

Département de la Côte d'Or

Cession de recherche

La Fondation Royaumont

Le CNDC d'Angers

Cette création est lauréate du prix Jeunes Talents Côte d'Or - Création Contemporaine.

© Stéphane Bahic

Calendrier

Présentations de travail :

07 mars 2020 Artdanthé - [Déca]danses 

Théâtre de Vanves, Vanves (92).

18 juillet 2020 Festival Art Danse 

Le Dancing CDCN, Dijon (21).

24 septembre 2020 Les Plateaux 

La Briqueterie CDCN, Vitry-sur-Seine (94).

04 octobre 2020 - Festival Entre cour et jardin

Le Dancing CDCN, Arbois (39).

03 novembre 2020 Plateformes professionnelles

Association Danse Dense, Reims (51).

Représentations :

12 décembre 2020 - Danse Dense #lefestival

Théâtre de Vanves, Vanves (92).

Compagnie

Danse contemporaine

  • Gris Icône Instagram
  • Facebook